Le Pays a déposé sa candidature à l'appel à projet régional DLAL FEAMP

  • Port de pêche GDR
Le Pays Vidourle Camargue a répondu dans l'ambition d'obtenir une enveloppe européenne pour la pêche et l'aquaculture et la gérer au sein d'un "Groupe d'Action Locale pour la pêche et l'aquaculture" (GALPA).

En effet, la Région LRMP sélectionnera d'ici le 31 juillet 2016, 3 GALPA dotés chacun d'une enveloppe minimum de 800 000 euros du Fond européen pour la Pêche et les Affaires Maritimes (FEAMP). Dans le cas où la candidature serait retenue, le Pays gérerait 3 fonds européens pour une enveloppe totale de 4,5 millions d'euros (2,5 millions FEADER et 1,1 million FEDER).

Le Pays Vidourle Camargue, riche de son expérience dans la gestion des fonds européens, a candidaté et a élaboré avec la forte participation des acteurs locaux une stratégie de développement local qui s'articule autour de la priorité ciblée :

"Maintenir les équilibres et développer les richesses halieutiques du Pays".

L’opportunité de l’appel à projet DLAL FEAMP va permettre aux acteurs de la pêche et des activités halieutiques de réellement se positionner dans une perspective de développement local en déclinant leurs préoccupations en TROIS OBJECTIFS STRATÉGIQUES cohérents :

1. Maintenir les savoir-faire des Hommes et les équipements spécifiques aux secteurs de la pêche et de l’aquaculture : Le GALPA concentrera sa réponse sur l’accompagnement des professionnels pour l’employabilité, les investissements et l’anticipation du défi entrepreneurial (fiche action 2) mais aussi sur le développement et le maintien des compétences halieutiques sur le territoire (fiche action 1).

2. Encourager et développer l’économie du territoire : Le GALPA interviendra sur les thèmes de la commercialisation des produits autour d’une communication et une offre structurée et le maintien de la transformation des produits sur le territoire (fiche action 1) et sur les thèmes de la diversification des activités professionnelles et du développement d’un tourisme bleu et vert (fiche action 2).

3. Préserver les ressources et la qualité de travail des pêcheurs qui assurent l’implication des professionnels dans la connaissance et le respect des ressources de la zone et du milieu et l'appropriation de ces derniers à des démarches de qualité pour l’environnement (fiche action 3).