Premier état des lieux territorial : un inventaire dans la durée.

Nécessité absolue dans le cadre de sa mission de valorisation du patrimoine le Syndicat Mixte Pays Vidourle Camargue en a fait une de ses priorités dès sa mise en place en 2007. Processus exigeant il ne sera abouti qu’à l’aune de 2013.

 

Débuté en 2007 il aura fallu pas moins de 5 ans afin de mettre en place un inventaire fin de biens patrimoniaux qui jalonnent notre territoire. Pour ce faire Patricia Carlier membre du personnel du Syndicat Mixte Pays Vidourle Camargue, a sillonné le territoire à la recherche de biens d'exceptions. S'appuyant en grande partie sur un travail de recherche au sein des archives départementales elle aura su faire renaître des sites oubliés au fil du temps, par la résurgence de cartes quasi incunables ou par des mentions relevées dans divers document depuis longtemps oubliés.

Par la suite son travail est soumis à l'avis des référents locaux, agents désignés librement par chacune des collectivités, chargé de certifier l'exactitude de l'inventaire et le cas échéant de le compléter ou d'y apporter des précisions.

Par ce mécanisme l'inventaire se révèle d'une rare précision faisant mention de tous les biens d'exception, les classant parmi diverses catégories :

  • Monumental bâti
  • Sculpture monumentale
  • Patrimoine archéologique
  • Patrimoine industriel
  • Patrimoine humain et personnalités
  • Patrimoine lié au terroir
  • Petit patrimoine
  • Patrimoine naturel
  • Patrimoine taurin
  • Mobilier classé

Ainsi se distinguent parmi les biens répertoriés 46 sites classés et 22 sites inscrits à l'inventaire général des sites remarquables, dont 18 nouveaux sites répertoriés depuis le lancement de la mission de valorisation du patrimoine insufflée par le Syndicat Mixte du Pays Vidourle Camargue, soit une hausse de 36.7 % en 4 ans.