Expos sel en réseau : un projet fédérateur

  • Expos sel en réseau CMN
Du 17 mai 2016 au 30 juin 2017 à Nîmes, Aigues-Mortes, Sommières, Lunel Coordination : Pays Vidourle Camargue

Le mot de la présidente du Pays

Le Centre des Monuments Nationaux s’est rapproché du Pays en 2015, connaissant l’existence de sa mission patrimoine, pour l’associer à l’été 2016 à l’organisation conjointe d’une manifestation sur la thématique de l’histoire et de l’industrie du sel dans la baie sur le site des Tours et remparts d’Aigues-Mortes.

Grâce à l’inventaire qu’elle a réalisé à la demande des élus du Pays sur le territoire, la chargée de mission a pu solliciter immédiatement les communes concernées et déterminer les sites potentiellement exploitables.

La technicité de réseau développée depuis 9 ans par la Mission, notamment celui des correspondants patrimoine institué par le Pays et celui des partenaires institutionnels de la mission, a permis la réalisation de cet événement à l’échelle du département impliquant les plus hautes institutions culturelles de l’Etat comme du territoire. La connaissance des actions programmées dotées de fonds et de moyens propres, produisant chaque année de l’évènementiel, a permis de fédérer ces actions pour créer ce réseau d’expositions en se basant sur des moyens existants que le Pays a mutualisé sur une même thématique proposée par le CMN : l’histoire du sel en baie d’Aigues-Mortes. Le Pays a donc pleinement joué son rôle fédérateur, chaque structure participante apportant ses moyens.

Le Pays a pu ainsi obtenir les participations exceptionnelles des archives départementales du Gard, des archives de Sommières et de Lunel très riches sur la thématique qui rehaussent de leurs documents le fonds des expositions. Des documents originaux rares seront montrés au public, certains n’étant plus visibles depuis des décennies, à Nîmes comme à Lunel qui accueille les archives de Sommières au Musée Médard, habilité à les exposer. L’implication de la Maison du Grand Site de la Camargue Gardoise, du Salin d’Aigues-Mortes ont donné une dimension paysagère à cet évènement. Des artistes contemporains se sont exprimés sur deux des expositions.

La mutualisation des moyens a permis la réalisation d’une communication commune d’envergure, en sus des communications locales habituelles avec l’implication de la communication départementale du Gard, de Tourisme Gard, du Ministère de la culture et de la DRAC Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées qui offre la réalisation d’un ouvrage dans sa collection DUO sur le sel, avec l’ensemble des partenaires du réseau.

Cette mutualisation a également permis la mise à disposition réciproque des spécialistes , scientifiques, chercheurs et universitaires mais aussi des personnels culturels, conservateurs territoriaux et départementaux qui tous ont contribué à l’élaborations des expositions assurant une grande qualité scientifique.

Que tous soit au nom du Pays remerciés, pour leur participation à cet évènement exceptionnel qui met en valeur  le rôle de la mission patrimoine de Pays au titre du développement touristique et économique des territoires.

Katy Guyot, Présidente du Pays Vidourle Camargue

 

CONTENUS des EXPOS

 

  • LUNEL

 

Musée Médard.   Entrée Gratuite. Du 8 juin  au 18 septembre 2016

 

Titre : Des archives communales au fonds Médard : Lunel et le sel, cinq siècles d'histoire.

Résumé :

Les chemins languedociens du sel passant par Lunel sont documentés à partir du XIIIe siècle. Entrepôt et centre d'exportation de première importance, la  ville doit faire face à la concurrence et à la rivalité d'Aigues-Mortes. Le sel finance la création du canal et du port dès le XIVe siècle. Privilèges de vente, fraude, tractations, Lunel vit au rythme du commerce de l'or blanc jusqu'au début du XVIIIe siècle. Les archives et documents d'époque témoignent de la richesse de la gastronomie locale due aux produits du terroir et aux pêcheries que le sel permet de conserver. Jean-Jacques Rousseau, lui-même, dans ses Confessions, vante la « bonne chère » faite à l'Écu de France, l'auberge du Pont de Lunel.

 

 

Office de Tourisme du Pays de Lunel. Entrée libre

Du 25 juillet au 18 septembre 2016

 

Titre de l’exposition : Lunel en sel, l’éclat de la beauté.

Résumé :

Vivre et travailler en Camargue est un état d’esprit, comme le révèle l’artiste peintre Anna Baranek, avec ses tableaux entre abstraction et réalisme.

 

 

 

 

  • CHÂTEAU DE SOMMIÈRES

 

Du 20 juin au 09 septembre 2016  Entrée : de 2 à 3 euros. Ateliers enfants 4 euros. Visite 3 à 5 euros.

 

Titre : Sur les pas de Guilhem, le porteur de Sel . Jeu de piste

Venu livrer le grenier à sel il tombe en pleine assemblée des verriers.

Document du jeu à retirer à l’entrée du château.

Résumé :

Le sel marin intègre la composition de la soude industrielle à partir de la fin du XVIIIe s. alors qu’auparavant elle était extraite naturellement de la salicorne cultivée en abondance en baie d’Aigues-Mortes et sur le littoral languedocien depuis le XIIIe s.au moins. La soude qu’elle contient forme l’une des composantes essentielles de la fusion du verre dont elle abaisse le degré de fusion. Grenier à sel depuis le Moyen-âge sur une voie majeure, la ville de Sommières fut également le siège administratif de la Haute Cour des gentilshommes verriers du Midi. Les gentilshommes verriers du Languedoc envoyaient leur syndics faire vérifier leurs privilèges et titres, énoncer leur doléances, faire rendre justice au sein de la profession et établir les cadres d’exercice de leur art devant le viguier de Sommières, désigné par le Roi en tant que conservateur et juge.

Une projection sur table tactile permet de consulter en direct le document d’archives racontant l’assemblée des verriers de 1753. Les archives authentiques du grenier à sel sont exposées au Musée Médard de Lunel.

 

 

 

  • LE SALIN D’AIGUES-MORTES

 

Du 1 er Mars au 30 octobre 2016 : Du haut de la camelle…

Entrée groupée avec le CMN Tours et remparts d’Aigues-Mortes : 14 euros

Entrée simple : 10 euros, enfants 8 euros, famille : 30 euros.

Résumé :

Le sel est le fruit de la Méditerranée, du soleil et du Mistral. Les premières salines françaises sont d’ailleurs nées  dans l’Antiquité grâce aux étangs qui parsèment le littoral du Midi.

D’après les traces écrites, la naissance des Salins d’Aigues-Mortes, remonte à l’époque de Charlemagne… A la fin du 12ème siècle, dix-sept petits salins étaient exploités dans l’enclos de Peccais. Ils appartenaient à divers propriétaires qui, après les graves inondations de 1842, s’associèrent à un négociant montpelliérain pour fonder en 1856, la Compagnie des Salins du Midi, aujourd’hui connue sous le nom de Salin d’Aigues-Mortes.

Du haut d’une camelle de 60 000  tonnes de sel spécialement aménagée pour pouvoir la gravir, une vue extraordinaire sur le salin et ses tables de semence vous attend…

Visites en petit-train ou en VTT vous permettront de découvrir l’espace muséographique et les objets du sel en sus du site industriel.

 

 

  • TOURS ET REMPARTS D’AIGUES-MORTES

CMN Maison du Gouverneur

Du 17 mai au 30 novembre 2016 : UNIVERS’sel

Entrée groupée avec le Salin d’Aigues-Mortes : 14 euros

Entrée simple : 7,50 euros, Réduit : 6 euros.

Résumé :

Le sel fait partie intégrante du paysage aigues-mortais. L’homme a façonné le territoire et développé des trésors d’ingéniosité pour produire ce précieux produit, une ressource naturelle et inépuisable.

Le Centre des monuments nationaux propose de retracer l’histoire du salin d’Aigues-Mortes, la construction du fort de Peccais qui contrôle la production royale, le transport et le commerce du sel, l’instauration de la gabelle, dans une scénographie animée et ludique, vidéos, projections, reproductions de documents anciens…

Motoï Yamamoto, artiste japonais, révèlera ses délicates et poétiques installations éphémères inspirées du rituel du sel pratiqué au Japon, tandis que Jean-Pierre Formica, artiste français, peuplera le monument de ses envoûtantes statues de sel, nées ici, au pied des remparts d’Aigues-Mortes.

 

 

  • AIGUES-MORTES LA MARETTE MAISON DU GRAND SITE DE FRANCE DE LA CAMARGUE GARDOISE

 

Mai à septembre 2016 : Les paysages du sel Plusieurs visites guidées

Salé marrant Ateliers pour enfants

Espace écomusée : Diffusion des films les Salins de Peccais et le fort de Peccais

Entrée libre.     Visites guidées et ateliers : 3 à 6 euros

 

Résumé :

La singularité et l’exceptionnelle préservation des paysages de Camargue gardoise ont récemment fait l’objet d’une reconnaissance nationale en devenant le 14ème Grand Site de France.

Le territoire a alors rejoint le cercle très fermé des paysages les plus emblématiques mais aussi les plus fragiles de France.

Comment les Hommes ont-ils domestiqué ces milieux si hostiles, pour en faire l’incroyable réserve de biodiversité au sein de grandes zones humides que nous connaissons aujourd’hui ? Comment préserver et valoriser cette mosaïque de paysages, soumise à autant d’influences que la variation de la salinité et du niveau d’eau, et à l’impact de l’Homme ?

 

 

 

  • NÎMES : ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DU GARD

Du 11 juillet 2016 au 30 juin 2017 Entrée gratuite

Titre : Traces de sel

Résumé :

Du Moyen-âge au XXe siècle : Pourquoi le sel ? Le territoire du sel, les travailleurs du sel, l’argent du sel.

Pourquoi le sel ?

Les encyclopédistes du XVIIIe siècle dressaient déjà la liste des usages du sel : cuisine, conservation des aliments, pharmacie, chimie. Ce dernier domaine s'est développé et diversifié lors de la révolution industrielle, mais dès l'Antiquité il a fallu de la soude pour faire du verre et du sel pour faire de la soude. L'histoire du sel est ainsi inséparable de celle des verriers.